Vincent est mort, tué par raison d’État

Vincent est mort, tué par raison d’État et par un médecin qui a renoncé à son serment d’Hippocrate. Cette cathédrale d’humanité qui brûlait depuis une semaine sous nos yeux impuissants s’est effondrée. Il n’aura été tenu aucun compte de la dignité de cet homme handicapé, condamné parce que handicapé. Car la première dignité, c’est le […]

Lire la suite