Sainte Marie-Madeleine, toi qui as été pardonnée par Jésus, toi qui as beaucoup aimé

Montre-nous le chemin de la conversion véritable et de la pureté du cœur.

Par amour, tu as suivi Jésus pour le servir

Apprends-nous à livrer gratuitement notre vie pour nos frères.

Tu te trouvais près de la croix de Jésus auprès de Marie et Jean

Obtiens-nous la grâce de la foi et de l’espérance dans nos épreuves.

Au matin de Pâques, tu as reçu de Jésus la mission d’annoncer la résurrection à ses disciples

Aide-nous à croire que la vie est plus forte que la mort, que l’amour triomphe de tout. Amen.

Intercédez et suppliez sans cesse pour nous auprès de Jésus, Ô Bienheureuse Marie-Madeleine !

Ô lumière du monde ! Ô perle resplendissante !

Vous qui en annonçant la résurrection de Jésus-Christ, êtes devenue, l'apôtre des apôtres, tenez-vous constamment en notre faveur auprès du trône de Dieu, dont vous êtes l'amie préférée ; soyez notre refuge et notre avocate. Ainsi soit-il.

 

Sainte Marie Madeleine, toi qui as obtenu le pardon de Jésus pour tous tes péchés, toi qui l’as assisté jusqu’à son dernier soupir au pied de la croix, toi qui, la première, as été témoin de sa résurrection et de la première annonce de la joie pascale, je te supplie d’entendre ma prière. Intercède pour moi auprès de notre Seigneur Jésus Christ afin qu’il m’accorde son pardon pour tous mes péchés, pour mes doutes, pour mon manque de bonté et de charité envers mes proches et tous ceux que j’approche, et pour toutes mes erreurs commises volontairement ou involontairement. Maintenant que tu es près de Jésus, ne m’abandonne pas dans ma détresse. Fais que le Seigneur m’accorde l’absolution, qu’il me permette de retrouver la sérénité, la paix du cœur, de l’âme et de l’esprit. Amen.

 

Ce que j’aime, disait un jour Saint François de Sales
En son langage gracieux,
Plus que tous les trésors que ce bas monde étale,
Plus que tous les trésors des cieux :

Oui, ce que j’aime plus que la fleur qui se mire
Au bord des transparentes eaux,
Plus que la brise qui soupire,
Plus que le vol sublime et les chants des oiseaux,

Glorieux Saint Joseph, époux de Marie,

accordez-nous votre protection paternelle, nous vous en supplions par Jésus-Christ.

O vous, dont la puissance s’étend à toutes nos nécessités et sait rendre possible, les choses les plus impossibles, prenez paternellement les intérêts de vos enfants. Nous recourons à vous avec confiance.

Faites que, sous votre paternelle conduite, toutes nos causes d’inquiétude tournent à la gloire de Dieu et au bien de ses dévoués serviteurs.

Amen

Mon Père,
je m'abandonne à vous, faites de moi ce qu'Il vous plaira.
Quoi que vous fassiez de moi, je vous remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout.
Pourvu que votre volonté se fasse en moi, en toutes vos créatures,
je ne désire rien d'autre mon Dieu.
Je remets mon âme entre vos mains,
je vous la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon coeur,
parce que je vous aime,
et que c'est un besoin d'amour de me donner,
de me remettre entre vos mains sans mesure,
avec une infinie confiance, car vous êtes mon Père.

Charles de Foucauld

1-    Sonnez fanfares triomphales

Tonnez canons ! Battez tambours

Et vous, cloches des cathédrales

Ebranlez-vous comme aux grands jours

En ce moment la France toute entière

Est debout avec ses enfants

Pour saluer comme nous la Bannière

De la Pucelle d'Orléans.

 

Sainte Jeanne,

Puisque vous êtes sainte, vous avez déjà fait des miracles, vous savez vous y prendre, alors je vais vous demander d'en faire un pour nous.

Non. Parce que vous êtes une grande sainte, je vais vous demander d'en faire dix. Et de très grands, de très miraculeux.

 

Premièrement, sainte Jeanne, je vais vous demander de faire que tous les Français redeviennent amoureux de la France. Pas de l'Amérique insidieuse, pas de l'Orient fascinant, pas de l'Islam séducteur. De la France, de la doulce France.

 

Deuxièmement, sainte Jeanne, je vous demanderai de faire que tous les Français inspirent de nouveau à toutes les Françaises l'envie de porter leurs enfants, de les porter jusqu'à leur naissance, d'en accoucher, de les nourrir, de les élever, d'en faire des Français, beaucoup, beaucoup de Français, ce qui nous épargnera, entre autres, la nécessité d'encourager une immigration que nous savons si mal intégrer.

Glorieux Saint Joseph, époux de Marie,
accordez-nous votre protection paternelle,
nous vous en supplions par le Cœur de Jésus-Christ.
Ô, vous dont la puissance infinie
s’étend à toutes nos nécessités
et sait nous rendre possibles les choses les plus impossibles,
ouvrez vos yeux de Père sur les intérêts de vos enfants.
Dans l’embarras et la peine qui nous pressent,
nous recourrons à vous avec confiance.
Daignez prendre sous votre charitable conduite
cette affaire importante et difficile,
cause de nos inquiétudes.
Faites que son heureuse issue tourne à la Gloire de Dieu
et au bien de ses dévoués serviteurs.
Ainsi soit-il.

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous,

Jésus-Christ, écoutez‑nous.

Jésus-Christ, exaucez‑nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Prochaines activités