Ô Jésus, mon aimable Sauveur, combien je voudrais en ce moment m’approcher de votre table sainte, plein de confiance, non en mes propres
mérites, mais en votre infinie bonté !
Que je voudrais aller à vous, Source de miséricorde ; être guéri par vous, divin Médecin de mon âme ; chercher en vous mon appui, en vous,
Seigneur, qui serez un jour mon Juge, mais qui ne voulez être maintenant que mon Sauveur !
Je vous aime, ô Jésus, Agneau divin, innocente Victime, immolée par amour sur la Croix pour moi et pour le salut du genre humain.
Ô mon Dieu, souvenez-vous de votre humble créature, rachetée de votre Sang ! Je me repens de vous avoir offensé, et je désire réparer mes fautes par les efforts que je ferai pour obéir à votre sainte volonté.
Ô bon Jésus, qui, par votre grâce toute-puissante, me fortifiez contre les ennemis de mon âme et de mon corps, faites que bientôt, purifié de toute souillure, j’aie le bonheur de vous recevoir dans la Sainte Eucharistie, afin de travailler avec une constante générosité à l’œuvre de mon salut. Ainsi soit-il.